top of page

Embouteillages

L’accès à la voiture pour la classe moyenne balinaise, associé à l’essor du tourisme alors que le nombre de route n’a pas augmenté rendent la circulation dans certains points névralgiques de Bali assez compliquée (c’est le moins qu’on puisse dire). Plus souvent associé au paysage paradisiaque, Bali c’est aussi des situations chaotiques comme cette photo le présente, avec un embouteillage monstre composé essentiellement de motos ou scooters. Les câbles électriques qui s’entremêlent viennent ajouter une touche de « joli bordel ». Sur cette photo les embouteillages forment une ligne diagonale, remplis de touches de couleurs avec les casques. Les fils électriques en haut à gauche viennent fermer l’angle, le ciel dégagé amène de la clarté et les panneaux rectangulaires contrastent avec les formes rondes des casques.


BUTADIENE

Dans son état initial, le gaz domestique n’a pas d’odeur. Toutefois, il représente un danger pour l’homme et peut potentiellement être à l’origine d’explosions ou d’asphyxies. Concrètement, des molécules odorantes sont ajoutées au gaz naturel (méthane, CH4) dès qu’il entre sur le territoire français. Le mercaptan a d’abord été utilisé pour son odeur de chou pourri immédiatement détectable en cas de fuite. Toutefois, cette molécule n’est plus utilisée dans le gaz domestique à cause de son odeur justement trop désagréable, mais aussi à cause de ses propriétés corrosives qui détériorent les canalisations. À présent, l’odeur du gaz que l’on sent provient du tétrahydrothiophène, appelé couramment THT.



5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page