top of page

LE GOUT DU VÉGÉTAL

Plongez dans l'univers délicat des asperges qui envahissent les étals jusqu'à fin juin. Avez-vous déjà remarqué que leur saveur subtile évoque parfois celle que l'on retrouve dans certains thés verts ?


Les asperges, ces légumes à la tige comestible, se présentent généralement en teintes vertes ou violettes, bien que quelques-unes se parent de blanc. Leur silhouette élancée et leur texture légèrement fibreuse en font des mets à la fois savoureux et captivants. Les pointes, souvent plus délicates que les tiges, débordent de saveurs qui se complexifient au fil de leur maturation.


Les asperges fines et juvéniles délivrent une saveur plus prononcée, tandis que leurs homologues plus mûres offrent des notes plus douces. Quant à l'asperge blanche, issue de la même graine que sa cousine verte, elle se distingue non seulement par sa couleur, mais aussi par son caractère gustatif. Restée enfouie dans la terre pour inhiber la production de chlorophylle, elle dégage une subtilité douce et délicate, agrémentée d'une touche de fruits à coque qui en fait une véritable friandise.


Que vous préfériez les asperges vertes, violettes ou blanches, chacune propose une expérience gustative unique, révélant les plaisirs variés et subtils que la nature nous offre. Explorez leurs nuances et leurs arômes pour une aventure culinaire inégalée !

La famille végétale est une véritable palette sensorielle, allant de l'odeur fraîche de gazon coupé à celle des légumes croquants comme les haricots verts ou les petits pois. Au fil du temps, ces notes se transforment en arômes plus doux et cuits, rappelant les saveurs des épinards, des courgettes ou des artichauts.


Dans cette grande variété végétale, on découvre également des notes mentholées et camphrées, évoquant les herbes aromatiques. Ces subtilités se retrouvent souvent dans les thés peu ou pas oxydés, mais peuvent également être présentes dans certains thés noirs, en particulier les Darjeeling de printemps.


Par exemple, les thés verts chinois dévoilent des arômes cuits, tandis que les thés verts japonais offrent un mélange de saveurs cuites et fraîches, persistant longtemps en bouche. Les thés semi-oxydés faiblement ou moyennement oxydés évoquent quant à eux les tiges et l'herbe fraîchement coupée.


Enfin, les Darjeeling de printemps se distinguent par leurs parfums d'herbe coupée, de légumes croquants et d'herbes aromatiques, offrant une expérience sensorielle complexe et riche à chaque dégustation.




39 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

2 Comments


Guest
Apr 30

Une belle plume délicate et pleine de poésie

Like

Guest
Apr 28

Toujours intéressant ces articles ! on apprends et on découvre 🔎

Like
bottom of page